Visite de travail des ministres des Affaires étrangères du Benelux en République de Moldavie et en Géorgie

Les ministres des Affaires étrangères des pays du Benelux ont effectué une visite de travail conjointe à Chisinau, en République de Moldavie et à Tbilissi, en Géorgie, les 5 et 6 septembre 2013.

La délégation du Benelux a été conduite par le Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères du Luxembourg, Jean Asselborn, qui assure actuellement la présidence du Comité des ministres du Benelux, ainsi que par le Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et des Affaires européennes du Royaume de Belgique, Didier Reynders, et le ministre des Affaires étrangères du Royaume des Pays-Bas, Frans Timmermans.

Il s’agissait de la première visite de travail du Benelux effectuée au niveau ministériel sous ce format, ce qui a permis d’aborder un large éventail de questions avec un nombre important d’autorités moldaves et géorgiennes.

A Chisinau, les ministres des Affaires étrangères du Benelux ont notamment été reçus en audience par le Président de la République de Moldavie, Nicolae Timofti. Ils ont également rencontré le Premier ministre Iurie Leanca, la ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration européenne, Natalia Gherman, et le Président du Parlement, Igor Corman.

Au cours de la visite en Géorgie, les ministres ont été reçus par le Président de la Géorgie, Mikheil Saakashvili, et ont rencontré le Premier ministre, Bidzina Ivanishvili, le ministre de la Défense, Irakli Alasania, le ministre de l’Intérieur, Irakli Garibashvili, ainsi que des représentants de la société civile.

Les discussions ont permis d’aborder les priorités en matière de coopération bilatérale et multilatérale entre les pays, en approfondissant notamment les relations politiques, mais également économiques et commerciales. Les ministres ont encouragé les autorités moldaves et géorgiennes à poursuivre sur cette voie et a renforcer leurs efforts en matière de promotion et protection des droits de l’homme, de respect de l’Etat de droit et de lutte contre la corruption.