Visite de travail de Jean-Claude Juncker à Athènes

Le Premier ministre Jean-Claude Juncker a effectué une visite de travail en Grèce du 10 au 11 juin 2013.

Lors d’un discours sur «L’euro: bilan et perspectives» en début de soirée au magnifique Mégaron d’Athènes, Jean-Claude Juncker a lancé devant quelques 600 participants un message de confiance relatif à l’avenir de l’euro et de la Grèce dans la zone euro: «La Grèce a fait ses devoirs. Elle est sur la bonne voie. Tout comme l’euro qui constitue aujourd’hui la seule véritable force de l’Europe dans le monde.»

Au deuxième jour de sa visite en Grèce, le Premier ministre Jean-Claude Juncker a eu l’honneur de se voir décerner, par le président de la république hellénique Karolos Papoulias, la plus haute distinction de l’État grec, la Grande-Croix du Sauveur.

Plus tôt dans la journée, le chef du gouvernement luxembourgeois avait eu de longs entretiens avec le Premier ministre Samaras, ainsi que le ministre grec des Finances Yannis Stournaras.

S’exprimant lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion, M. Samaras a rappelé que Jean-Claude Juncker avait été «le premier chef de gouvernement européen à publiquement soutenir la Grèce à plusieurs reprises et ce dans des moments difficiles». Le Premier ministre grec a d’ailleurs souligné que «Jean-Claude Juncker n’est plus un étranger pour nous, il fait dorénavant partie de notre peuple». Bien que les deux chefs de gouvernement aient souligné que la crise en Grèce est loin d’être terminée, ils ont toutefois constaté que des premiers signes de redressement commencent à se faire sentir, notamment au niveau de la consolidation des finances publiques. MM. Juncker et Samaras ont également observé des signes précurseurs qu’un retour à la croissance pourrait avoir lieu en Grèce dès 2014. Jean-Claude Juncker a ainsi appelé la Commission européenne à assister la Grèce pour ce qui concerne «la mise en place de programmes spécifiques de lutte contre le chômage des jeunes».