«Plan Marshall» pour le Luxembourg

Des investissements d’environ 2.5 milliards d’EUR engagés pour la période 2013 — 2017 complètent les investissements publics de l’État.

Le 8 mai 2013, Étienne Schneider, ministre de l’Économie et du Commerce extérieur, a présenté un programme d’investissements par certaines entreprises publiques pour la période 2013 — 2017. Les investissements visent non seulement à développer ces sociétés, mais contribuent à mettre en place des infrastructures de pointe qui renforcent la compétitivité du Luxembourg.

Lors de son discours, Étienne Schneider a surtout mis en évidence le rôle de l’État concernant ces investissements. L’État stratège dessine une trajectoire et engage des moyens importants sur le long terme visant à être à la hauteur des besoins futurs. Dans ce sens, l’État a une mission fondamentale, à côté de celle de régulateur et producteur de certains services publics, à savoir celle d’équiper le pays en infrastructures performantes.

La situation de crise a obligé certains États membres de l’Union européenne à privatiser les entreprises publiques ou à participation étatique et à réduire les investissements publiques de manière parfois drastique. L’État luxembourgeois n’a pas cédé à la tentation de privatisation des entreprises publiques, mais a accompagné l’émergence d’un tissu d’entreprises à forte participation de l’État en vue de stimuler des investissements conséquents dans les infrastructures nécessaires pour le développement d’une économie diversifiée.

En 2013, l’investissement public atteint 1.7 milliard soit près de 3.7% du PIB, un des taux les plus élevés de l’Union européenne. Ce taux souligne la volonté du gouvernement de maintenir ses investissements à un niveau élevé.

Au cours de la période de 2013 – 2017 environ 2.5 milliards d’EUR sont investis par les sociétés LuxConnect, SEO, Enovos, Creos, EPT et SOLEIL ainsi que sous forme des régimes d’aides aux entreprises.

Les sociétés SES ou Cargolux ne participent pas au programme, étant donné que leurs investissements sont réalisés en grande partie en dehors de nos frontières, a dit le ministre.

Période 2013-2017:

Entreprises, Montant total:

  • LuxConnect 109.410.000 EUR
  • SEO 260.900.000 EUR
  • Enovos 300.000.000 EUR
  • Creos 603.000.000 EUR
  • EPT 968.500.000 EUR

Sous-total 2.241.810.000 EUR

Investissements supplémentaires:

  • S.O.L.E.I.L. 70.000.000 EUR
  • Régimes d’aides aux entreprises 210.000.000 EUR

Sous-total 280.000.000 EUR

Total 2.521.810.000 EUR