Les parties luxembourgeois commence à préciser les éléments de leurs programmes éléctoraux

Le numéro un dans la liste éléctorale du LSAP Etienne Schneider a précicé au journaliste du Quotidien que c’etait hors de question de supprimer l’index sur les salaires comme l’a proposé Jean-Claude Juncker et son partie le CSV.  Le ministre a dit: «La moitié des salariés du pays travaillent dans des entreprises sans convention collective et l’index est souvent le seul avantage social dont ils disposent. Si on le supprime on va encore creuser les inégalités. On risque de créer une nouvelle classe de pauvres qui habiteront dans des endroits qui deviendront peut-être des zones de non-droit. L’index est un garant de la paix sociale.»