La compagnie Luxair a enregistré des pertes en 2012

Le groupe accuse un résultat négatif de 10,5 millions d’euros en 2012 contre un gain de 3,6 millions en 2011, en raison d’un contexte difficile et d’une concurrence accrue.

Le contexte économique difficile plombe le commerce et donc les activités de fret de LuxairCARGo. A cela s’ajoute un contexte politique instable en Afrique du Nord et peu engageant en Europe du Sud qui a pénalisé LuxairTours.  En plus une concurrence accrue au Findel a desservi Luxair Luxembourg Airlines. Tous ses facteurs ensemble ont causé le bilan négatif pour Luxair Group.

Si on ajoute à ce cocktail la part de 43 % que détient Luxair Group dans Cargolux, qui a vu sa perte doubler en 2012 (35 millions de dollars) ainsi que ses autres filiales, le groupe enregistre au total une perte de 21,2 millions d’euros en 2012 contre un bénéfice de 1,4 million d’euros en 2011.

Le groupe a en effet cumulé les difficultés en 2012, la ligne aérienne du groupe a vu durant l’année la concurrence s’accroître très fortement sur des destinations comme Munich, Genève, Hambourg ainsi que via des connexions aux hubs de ses rivales. La hausse des prix du carburant est venue encore ajouter un facteur pénalisant. Luxair a certes enregistré une hausse de 7 % du nombre de ses passagers, mais l’analyse du type de billets vendus montre bien que son modèle d’affaires souffre. Alors que les compagnies low-cost ont investi le Findel, Luxair a logiquement enregistré une hausse des ventes de ses billets moins chers Primo, qui représentent désormais 38 % de la totalité des titres vendus. Cette hausse va de pair avec la baisse de la vente de billets plus onéreux mais plus flexibles des classes Business et Ecoflex dont la part a été divisée par deux depuis 2007. Le voyageur de 2012 a donc privilégié le bas coût à la flexibilité.

Seule satisfaction pour le groupe, alors que le nombre de passagers s’est inscrit en hausse en 2012 à l’aéroport de Luxembourg pour atteindre 1,9 million, Luxair Services a profité de ce mouvement et a enregistré une hausse de 14 % de son activité durant l’année.

Source: le Quotidien