Jean Asselborn sur le bilan du Conseil «Affaires étrangères» extraordinaire consacré à l’Ukraine

Фото

En date du 20 février, le ministre des Affaires étrangères et européennes luxembourgeois, Jean Asselborn, a participé au Conseil «Affaires étrangères» extraordinaire à Bruxelles

Ce Conseil «Affaires étrangères» avait été convoqué de manière urgente afin de réagir aux récents développements et à la détérioration dramatique de la situation en Ukraine.

Lors de son intervention au cours du Conseil «Affaires étrangères», le ministre des Affaires étrangères luxembourgeois a souligné qu’un risque d’anarchie latente existait en Ukraine: «En ce moment, tous nos regards sont concentrés sur Kiev. Mais il y a d’autres villes ukrainiennes qui sont en déstabilisation complète et où le gouvernement n’a plus de contrôle. Il faut être conscient qu’il y a un réel risque de désintégration territoriale!»

Concernant la décision sur les sanctions, le chef de la diplomatie luxembourgeoise a souligné: «Il ne faut pas donner l’impression que nous adoptons des sanctions contre l’Ukraine ou contre le peuple ukrainien. Ce n’est pas le cas, car les sanctions visent directement les personnes responsables d’actes très graves.»

Jean Asselborn a également souligné l’importance de ne pas uniquement mettre la pression sur le président ukrainien Ianoukovitch, ce qui était indispensable, mais aussi «les provocateurs parfois radicaux et violents qui sont à l’oeuvre du côté de l’opposition.»

Concernant les relations entre l’UE et la Russie, le chef de la diplomatie luxembourgeoise a donné à considérer que: «La Russie ne peut pas avoir un intérêt à moyen ou à long terme d’avoir un État ukrainien déstabilisé à ses côtés. L’Union européenne et la Russie ont là un intérêt commun, et il faut s’efforcer à trouver un terrain d’entente!»

Source: «le Quotidien»

Voir aussi le communiqué officiel de MAE du Luxembourg