Jean Asselborn au Conseil de sécurité des Nations Unies

Le Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères du Luxembourg, Jean Asselborn, a effectué une visite de travail aux Nations Unies à New York, le 17 juin 2013.

Le ministre Asselborn a participé au débat de haut niveau du Conseil de sécurité des Nations Unies (CSNU) sur « les enfants et les conflits armés », organisé sous présidence britannique à l’occasion de la publication du rapport annuel du Secrétaire général des Nations Unies sur le sort des enfants en temps de conflit armé.

Dans son intervention, le ministre Asselborn s’est insurgé contre la situation en Syrie, et a appelé à urgemment mettre fin au conflit, dont les enfants sont si cruellement et si injustement les premières victimes. Il a exhorté la communauté internationale, et en premier lieu le Conseil de sécurité, à assumer ses responsabilités en la matière.

Le ministre Asselborn a déclaré qu’il était du devoir du Conseil de sécurité de montrer la voie et d’envoyer un signal fort, au besoin à travers l’imposition de sanctions contre ceux qui persistent à violer les droits des enfants.

Le ministre a de même insisté sur la nécessité de mettre fin à l’impunité, estimant qu’il ne saurait y avoir de justice tant que ceux qui ont commis les pires atrocités à l’encontre des enfants ne sont pas amenés à rendre compte de leurs actes.

Une déclaration présidentielle du Conseil, négociée par le Luxembourg en sa capacité de Présidence du groupe de travail du Conseil sur les enfants et les conflits armés, a été adoptée par consensus en fin de débat.

Durant son passage à New York, le ministre Asselborn s’est entretenu aussi avec la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies (RSSG) pour les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, notamment sur les conflits en Syrie, en République centrafricaine et au Mali.