François Biltgen a fait ses adieux aux députés et au gouvernement

Le ministre de la Justice luxembourgeois, François Biltgen, a pris la parole une dernière fois ce jeudi à la Chambre des députés pour se prononcer sa candidature à la succession de Jean-Jacques Kasel à la Cour de justice européenne.

​Le Ministre a souligné que sa décision était irrévocable et qu’il avait soumis sa démission au Premier ministre, Jean-Claude Juncker et au grand-duc Henri, «à eux de décider s’ils l’acceptent ou non».

François Biltgen a également motivé sa démission en soulignant qu’elle était liée au fait que son rêve a «toujours été d’être juge à la Cour de justice européenne».

«J’ai étudié le droit et j’ai toujours commenté les faits en relation avec la justice européenne», précise-t-il, «devenir juge à la Cour de justice européenne, serait un bon moyen de boucler la boucle».

C’est d’une voix tremblante et la larme à l’œil que le ministre de la Justice a remercié tous ses collaborateurs, son parti politique, les membres de l’opposition et tous les gens qui l’ont suivi au cours de sa carrière en politique.