Elections anticipées: programme chargé pour le LSAP, le DP et Déi Gréng

Après le CSV, qui a décidé d’envoyer Jean-Claude Juncker dans la course au poste de Premier ministre, c’est ce mardi au tour de trois autres partis de désigner l’homme ou la femme qui leur semble le plus apte à mener cette campagne électorale.

LSAP: Jean Asselborn a annoncé vendredi dernier qu’il laisserait la place de tête de liste à Etienne Schneider. Mardi soir, le parti tient son congrès extraordinaire. Etienne Schneider devrait en toute logique obtenir le soutien de la base. Le vote est secret. Le congrès extraordinaire a lieu mardi à partir de 19 heures à Strassen.

DP: les libéraux devraient jouer la carte de Claude Meisch, même si le leader naturel est Xavier Bettel. Mais le bourgmestre de la Ville n’a cessé de répéter ces derniers temps qu’il souhaiterait garder la mairie de la Ville et qu’il ne serait donc pas enclin à accepter un poste ministériel. Mais la donne a changé avec des élections anticipées qui pourraient aboutir à une coalition à trois (DP, Déi Gréng et LSAP). Xavier Bettel aurait en effet du mal à refuser le poste de Premier ministre. La réunion du DP aura lieu à 19 heures au secrétariat général.

Déi Gréng: Les Verts désigneront également mardi lors d’un congrès extraordinaire celui ou celle qui les mènera durant cette campagne. François Bausch est le plus à même de fédérer au sein du parti pour mener d’éventuelles négociations de coalition. Les Verts se réuniront mardi soir à 18h30 au Limpertsberg.