Anne Brasseur préside l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe

4D95AE33-B899-4C4B-8870-1D4060DB2852_w640_r1_s

Le 27 janvier Anne Brasseur (DP) a été élue lundi à Strasbourg au premier tour présidente de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE). C’est la première fois que cette instance est présidée par une personnalité politique luxembourgeoise. Anne Brasseur s’est octroyée la majorité face à son rival britannique, Robert Walter (165 voix contre 125). Elle succède au Français Jean-Claude Mignon. Son mandat doit durer deux ans.

 L’APCE comporte notamment le Comité des ministres, qui réunit les ministres des Affaires étrangères (ou leur représentant) des 47 Etats membres. L’Assemblée parle au nom des 800 millions d’Européens et se définit comme la conscience démocratique de la Grande Europe. L’APCE n’a pas de pouvoir législatif mais les représentants de chaque Etat membre, issus des Parlements nationaux qui les désignent, y débattent des événements européens et internationaux et examinent les sujets et problèmes d’actualité qui préoccupent la population des pays de l’Europe. Elle définit sa mission comme étant «de défendre les valeurs communes des droits de l’homme, la démocratie et l’Etat de droit, des valeurs qui composent le «patrimoine commun» des peuples d’Europe».

 L’Assemblée comporte 636 membres, 318 titulaires et 318 suppléants. Le Luxembourg y est représenté par Anne Brasseur (DP), Yves Cruchten (LSAP) et Françoise Hetto-Gaasch. Les suppléants sont Marc Spautz et Marcel Oberweis (CSV) ainsi que Claude Adam (Déi Gréng).