Réaction de la Russie aux événements en Ukraine

ca565780dd83d48d292141fd5dd77640

Le 20 Février 2014 une conversation téléphonique entre Vladimir Poutine et la chancelière allemande Angela Merkel et le Premier ministre britannique David Cameron a eu lieu. Les côtés ont discuté de la situation autour de l’Ukraine.

La profonde préoccupation suite à la degradation de la situation en Ukraine provoquée par les actions de l’opposition radicale a été exprimée .

Vladimir Poutine a souligné l’importance de la cessation immédiate de l’effusion de sang et la nécessité de mesures urgentes afin de stabiliser la situation et arreter tous les attentats terroristes et extrémistes.

Le président russe a informé Angela Merkel et David Cameron que Vladimir Loukine, Commissaire aux droits de l’homme de la Fédération de Russie, se rendra à Kiev en tant que médiateur dans les négociations avec l’opposition.

Ministère des Affaires étrangères a commenté la situation en Ukraine. Dans son briefing du 20 février représentant officiel du ministère Alexandre Lukachevitch a dit: «il ne fait aucun doute (et les événements d’aujourd’hui confirme cela à nouveau) que l’utilisation des armes à feu par les militants confirme qu’il s’agit d’une tentative évidente d’un coup d’Etat forcé.  Nous condamnons résolument les actions des radicaux et des extrémistes, qui sont responsables de la violence et de l’abus de pouvoir sanglant, ainsi que les actions de l’opposition, qui n’était pas capable de suivre aux ententes conclues avec les autorités antérieurement.

La partie russe exige que les leaders de la «place» arrêtent l’effusion de sang dans le pays et relancent immédiatement le dialogue avec le pouvoir légitime sans menaces ni ultimatums.

Nous confirmons que la situation devrait être résolue dans le cadre des prérogatives constitutionnelles du gouvernement actuel de l’Ukraine et mettons en garde contre les tentatives de médiation intrusive. Ces tentatives, nous les avons observé à plusieurs reprises — nos partenaires européens ont suffisamment fait les médiateurs. Dans cette situation nous appelons tous à mettre les intérêts de l’Ukraine et de son peuple au-dessus de leurs propres conceptions géopolitiques».