Odessa: un crime d’essence nazie

odessa

Profondément affligé par les événements tragiques d’Odessa, où au moins 42 personnes ont trouvé la mort vendredi, le président russe Vladimir Poutine exprime ses condoléances aux familles des victimes, a déclaré samedi aux journalistes le porte-parole du dirigeant russe, Dmitri Peskov.

Le président exprime ses condoléances aux familles des personnes brûlées vives à Odessa et souhaite un prompt rétablissement aux blessés, mais M.Poutine ne peut pas transmettre ses condoléances à Kiev officiel, faute d’autorités légitimes en Ukraine, a souligné le porte-parole.

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a également exprimé ses condoléances aux proches des victimes, d’après sa porte-parole, Natialia Timakova.

Des affrontements opposant des manifestants fédéralistes à des militants unitaristes ainsi qu’à des supporters de football ont éclaté vendredi soir à Odessa, lors de la marche «Pour l’unité de l’Ukraine» à laquelle prenaient part ces derniers. Les deux parties se sont attaquées à coups de pierre, ensuite des tirs ont retenti. La police est intervenue pour mettre fin aux escarmouches qui ont fait au moins trois morts et 18 blessés.

Ensuite, les supporters du football ont bouclé un camp des partisans de la fédéralisation de l’Ukraine, avant d’y mettre le feu. Tentant de fuir les flammes, huit personnes ont trouvé la mort après s’être défenestrées, plusieurs dizaines d’autres ont été brûlées vives.

Le bilan de ces événements tragiques s’élève à 42 morts et 215 blessés.