Mikhail Gorbatchev : référendum en Crimée corrige l’erreur de l’URSS, des sanctions sont inconvenantes

1395240396_g5 (1)

Le président de l’URSS Mikhaïl Gorbatchev trouve abusives les menaces de sanctions contre la Russie à cause du référendum en Crimée.
«Des sanctions doivent avoir une raison sérieuse. L’acte de volonté du peuple de Crimée ainsi que son rattachement possible à la Russie en qualité de son entité ne sont pas une telle raison», a dit Mikhaïl Gorbatchev.
Il a salué le référendum lequel, selon lui, avait été couronné du succès répondant aux aspirations des habitants de Crimée.«Si autrefois la Crimée avait été rattachée à l’Ukraine en vertu des lois soviétiques sans demander le peuple, à présent ce peuple a décider de corriger cette erreur. Il faut le saluer au lieu de le pénaliser par des sanctions», a déclaré M. Gorbatchev.