Communiqué du Ministère russe des Affaires étrangères concernant la participation de mercenaires croates au conflit ukrainien

хорватские наемники

Moscou est préoccupé et consterné par le communiqué de presse de Vesna Pusic, Première vice-première ministre et Ministre des Affaires étrangères et européennes de la Croatie, qui a confirmé que des volontaires croates participaient au conflit actuel sur le territoire de l’Ukraine aux côtés de l’armée ukrainienne, sans pour autant remettre en cause la légitimité de cette participation de citoyens croates à des opérations menées par les structures de force ukrainiennes.
Des informations indiquent que plusieurs citoyens croates ont rejoint l’odieux bataillon «Azov» formé par des forces d’extrême-droite.
Il est à noter que le communiqué concernant la participation de citoyens européens aux opérations punitives des militaires ukrainiens est publié parallèlement aux accusations infondées concernant une présence de militaires russes sur le territoire ukrainien.
A cet égard, nous voudrions souligner une nouvelle fois que la présence de mercenaires étrangers, y compris croates, dans le conflit en Ukraine est inadmissible et ne sert qu’à l’exacerber. Nous attirons tout particulièrement l’attention des autorités croates sur les mesures prises aujourd’hui, le 12 février, à Minsk par le Groupe de contact sur les démarches pour mettre en œuvre les accords de Minsk, en particulier sur le «retrait de toutes les unités armées étrangères, du matériel militaire, ainsi que des mercenaires du territoire ukrainien sous la surveillance de l’OSCE», ainsi que le «désarmement de tous les groupes clandestins».
Nous appelons Zagreb et d’autres dirigeants, dont les citoyens sont recrutés par les forces armées ukrainiennes, à empêcher cette pratique vicieuse. Cette tâche est d’autant plus pertinente aujourd’hui, à une période cruciale et difficile de mise en œuvre des accords de Minsk relatifs à la normalisation de la situation dans le Sud-Est de l’Ukraine.