Commentaire du Département de l’Information et de la Presse du MAE russe suite au vote de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le projet de résolution «L’intégrité territoriale de l’Ukraine»

5eff76e5062737eee0042484f2a35ed0

Un projet de résolution de l’ONU «L’intégrité territoriale de l’Ukraine», soumis par la délégation de l’Ukraine ensemble avec d’autres co-auteurs, a été voté le 27 mars lors de la session plénière de l’Assemblée générale des Nations Unies. Comme dans le cas d’un projet de résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies qui n’a pas été adopté le 15 mars dernier, son élément principal était d’appeler les pays membres de l’ONU à ne pas reconnaître les résultats de la réalisation par les habitants de Crimée de leur droit légitime à l’autodétermination.

La persévérance digne d’une meilleure cause des autorités de Kiev et de leurs «avocats» étrangers représentant leurs intérêts, qui tentent de fausser l’essence des processus inquiétants en Ukraine, ne suscitent que du regret. Tout le potentiel de propagande digne de la «guerre froide» est activé à pleine puissance afin de détourner à l’arrière-plan le fait d’une profonde crise politique interne en Ukraine, et de remettre la responsabilité pour l’escalade des tensions à la Fédération de Russie.

Les résultats d’une ingérence flagrante de certains pays occidentaux dans les affaires de l’Ukraine sont évidents: le changement inconstitutionnel du pouvoir à Kiev, la destruction du système de gouvernance, y compris aux niveaux régional et local, l’incapacité des forces de maintien de l’ordre, la débauche des extrémistes et des éléments fascistes, des violations massives des droits de l’homme, la menace à la sécurité des minorités ethniques et linguistiques, l’aggravation de la situation sociale et économique.

Une vaste gamme de positions des pays membres de l’ONU, un grand nombre d’abstentions et d’absents lors du vote est un témoignage expressif du rejet de l’interprétation bornée des événements qui se déroulent en Ukraine. En plus on sait que certains pays membres ont subit une pression éhontée, jusqu’aux chantage politique et menaces économique, pour qu’ils votent pour la résolution.

L’initiative contre-productive concernant la résolution de l’Assemblée générale ne fera que rendre plus compliqué le règlement de la crise politique intérieure en Ukraine. Nous appelons tous les membres de la communauté internationale qui sont constructifs et indépendants dans leurs opinions à faire des efforts en vue de stabiliser la situation dans ce pays et à respecter les résultats du vote librement exprimé par la population de la Crimée, qui a joué un rôle historique et dont il est inutile de discuter.