L’Ambassadeur participe à la conférence «La montée des partis anti-UE et les élections européennes à venir»

Euroscepticisme-modified

Le 6 mai au centre de conférences, Bâtiment Jean Monnet de la Commission Européenne à Luxembourg a eu lieu la conférence «La montée des partis anti-UE et les élections européennes à venir». La conférence a été organisée par la Représentation de la Commission Européenne au Luxembourg en coopération avec l’Institut d’Etudes Européennes et Internationales du Luxembourg présidé par Armand Clesse. La conférence a réuni nombreux chercheurs et experts en populisme et nationalisme des pays de l’UE y compris l’Autriche, la Belgique, la Grande-Bretagne, la Hongrie, les Pays-Bas, la France etc.

Des experts et des représentants de la communauté scientifique luxembourgeoise ont essayé de trouver des réponses à certain nombre de questions cruciales pour l’avenir de l’Europe. Parmi eux étaient: est-ce que la montée des partis anti-UE n’a pas d’alternative? Pourquoi l’euroscepticisme est populaire? Quels changements subira le paysage politique de l’Europe au futur proche? Quelles mesures en vue de la menace de vote contre peuvent être prises au niveau national et supranational?

Dans son discours l’Ambassadeur de Russie à Luxembourg Mark Entin a parlé en détail sur les causes de l’euroscepticisme, en montrant ses liens indissolubles avec l’incapacité des élites dirigeantes de mener dans l’UE la politique efficace à vocation sociale et en même temps la politique étrangère équilibrée basée sur l’égalité, la coopération, le respect des intérêts et des aspirations des pays en développement et tous les autres acteurs; l’Ambassadeur a exhorté d’être plus attentifs aux opinions des autres.